Ferme des Mottes à Marquillies

Bertrand et Ingrid Coustenoble brasseurs et producteurs de courges

 

. Bertrand Coustenoble est un agriculteur-brasseur passionné. C’est sur trente hectares que sont cultivés l’orge, le colza et les betteraves. De plus, cinquante ares sont réservés au maraîchage, avec près de 120 variétés de cucurbitacées pour la vente à la ferme.

Produits fermiers com a la ferme 59 62 lille la bassee fournes en weppes 35 800x600 caf

 

Outre la brasserie, sur le site se trouve aussi la ferme pédagogique d’Ingrid Coustenoble.

Ingrid vous accueille dans la ferme de découverte qui présente différents ateliers. Du blé à la tartine, des livres sur la ferme et coloriage à thème, permettent aux enfants de découvrir et partager le métier d’agriculteur.

Vous pouvez également organiser un anniversaire original, en invitant copains et copines dans une ferme. Tous se retrouveront autour de la grande table pour partager le goûter et souffler les bougies du gâteau dans un cadre rural authentique.

Une ferme-brasserie à découvrir absolument.

Plus de renseignement

sur le site de la ferme des Mottes

 


 

 

Créée en 2007, la fabrique vous propose de la bière blonde, ambrée ou brune.Bières fermiers com a la ferme 59 62 lille la bassee fournes en weppes 43 800x600 caf

Et depuis 2010 la bière fermière, brassée avec l’orge cultivé sur l’exploitation agricole. Parmi les techniques de fabrication, le concassage consiste à broyer les grains de céréales. C’est l’orge cultivé dans leurs propres champs qui entre dans la fabrication de la bière. Le brassage est une montée en température du mélange eau-céréales pour transformer l’amidon des céréales fermentescibles. La filtration permet de diviser le moût en deux parties, le moût sucré et les drêches, résidus très appréciés par le bétail, car à la ferme rien ne se perd.

Le houblonnage porte à ébullition le moût sucré, il est additionné de houblon pour donner l’amertume et l’arôme. Et enfin c’est la fermentation en cuve, qui décompose le sucre contenu dans le moût en alcool et en CO2. Lors de la mise en bouteille, on ajoute du sucre pour une nouvelle fermentation. Intervention délicate qui donne le secret de fabrication car chaque brasseur a ses recettes.